Les galets La flore La faune Généralités
Flore naturelle de l'île
Composée essentiellement de sable et de goémons pulvérisés, la couche d'humus n'est guère profonde sur le sol sénan. La lande est essentiellement couverte de fougères aigle et d'ajoncs. Matricaire, pavot cornu, lavatère arborescente, lotier, douce-amère, silène, chardons, séneçon de Jacob se partagent l'espace restant.
pavot cornu

 

silène

 


La floraison la plus étonnante reste sans nul doute celle de l'armérie maritime (dénommée par les îliens "fleurs du Saint Sacrement" en souvenir de son utilisation pour décorer le chemin des processions) tapissant les galets courant mai,
tandis que la criste-marine (fenouil marin ou perce-pierre, très riche en vitamine C) exhale son parfum anisé très particulier.

La salicorne, tout comme la criste-marine, peut servir de condiment, une fois préparée et conservée dans le vinaigre à la façon des cornichons.

 

 

sénéçon de Jacob
queue de lièvre
bette maritime (betterave sauvage)
     
 
Flore de nos jardins
Quelques espèces méditerranéennes telles que agaves et diverses variétés de ficoïdes témoignent de la clémence des températures moyennes. Cependant, la végétation doit affronter des conditions difficiles de par la fréquence et la violence des vents chargés d'embruns, ajouté à un sol relativement pauvre et sec. Pour l'enrichir, la tradition est de l'amender par un apport naturel de "tail", c'est-à-dire des laminaires recueillis à la grève après les premières tempêtes et mis à pourrir sur la terre.

 

Dans les jardins, l''agapanthe (ci-dessus) se fait largement remarquer durant la saison estivale.

Sinon, érigéron, gazania et dimorphotéca prospèrent en couvre-sol.

 

 

Côté arbres, les tamaris (ci-dessus), les fusains et les oléarias résistent particulièrement bien aux vents salins et violents et offrent un bon abri à de nombreux petits passereaux.

 

 

La plupart de nos fleurs ont déjà pris le bateau pour arriver jusqu'ici.

Merci de respecter les plantations et de ne pas les emporter pour d'improbables boutures !

VIGILANCE : INVASIVES !!!

Les plantes "invasives", qu'est-ce que c'est ? : Ce sont des plantes exotiques (= provenant d'un autre continent) qui se retrouvent hors de leur aire de répartition naturelle et qui se sont naturalisées (plus de 10 années de présence avérée).

Proliférant généralement en population dense, elles concurrencent rapidement les plantes locales qu'elles finissent par éliminer radicalement, d'où la nécessité de rester vigilants et de respecter certaines règles essentielles lors de l'entretien de nos jardins afin d'éviter leur propagation dans la nature : ne surtout pas jeter les déchets de taille ou d'arrachage à la grève. Mettre en sacs et les déposer à la déchetterie.

Ne pas oublier que ces plantes ont des capacités incroyables de reproduction et d'adaptation et qu 'au contraire des plantes indigènes (= locales, autochtones) envahissantes avec lesquelles on a tendance à les confondre, il n'existe pas de moyens naturels pour les combattre (insectes phytophages, broutage par les animaux).

 

Sur Sein, les plantes les plus menacées :

ararmérie, christe marine, silène