Situation Histoire Vue par les artistes Bibliographie
Cartes de situation générale
   
Posée tel un radeau que l'on s'attend à voir dériver au ras des flots, l'Ile de Sein semble née de l'union de la roche et de l'océan. Nulle part ici vous ne pourrez oublier que vous êtes sur une île tant la mer y est omniprésente et se rappelle à tous vos sens.

Qu'elle vous dévoile son visage serein, baigné de lumière et de calme ou bien celui des jours de fureur, noyé d'embruns et de vagues pulvérisées contre ses digues, vous serez conquis par ses contrastes et son authenticité.

Située à environ 5 km de la Pointe du Raz, elle s'étend sur quelques 2 km et serpente comme un S inversé dont la largeur varie de 30 à 500 mètres.

Crêpe dentelle posée sur l'eau, l'altitude moyenne est de 1,50 m.

[...] Comment s’étonner alors que pour les Sénans - ici on dit plus simplement les « Îliens » - les autres îles bretonnes semblent des … continents ? Grâce étant faite seulement à Molène ( 100 ha, quand même ! ) et Hoëdic ( 209 ha ). Et comment ne pas comprendre la réflexion d’une femme de Sein qui, découvrant pour la première fois son île depuis la pointe du Raz, interrogea :
« Qu’est-ce qu’on aperçoit là-bas ?
- Mais c’est l’île de Sein !  !
- Mon Dieu ! Si petite ! Comment peut-on y vivre ? » .
Elle y avait alors pourtant déjà passé près d’un demi-siècle… [...]


(extrait de l'article de Pierre Portais dans "Cap Sizun : au pays de la Pointe du Raz et de l'île de Sein" de S. Duigou et J.M. Le Boulanger, aux Editions Palantines)

(Vue du haut du phare, du temps où les petits champs étaient encore cultivés et le goémon récolté et brûlé... début XXème - photo Mouez Enez Sun)
Pour le plaisir ou la découverte de l'île :
 
vidéo réalisée et offerte par Nicolas Dumez

 

visite virtuelle réalisée et offerte par Anne-Sophie Bernard

(cote360@gmail.com)

L'île de Sein fait partie des structures suivantes :
Site classé et inscrit pour la totalité de l'île et de son domaine maritime (décret du 7 janvier 1980)
Créée en 1971, cette Association regroupe 15 îles de la Manche et de l'Atlantique (de l'archipel de Chausey jusqu'à l'île d'Aix) habitées en permanence et n'ayant pas de pont les reliant au continent. Conformément à ses statuts, l' Association se fixe pour objectif "d'assurer la promotion économique, sociale et culturelle de leurs habitants tout en concourant à la protection de l'environnement insulaire". (voir plaquette de présentation de l'association)

* Le "ponant" désigne le point où le soleil se couche, par opposition au levant

Voir le site des Óles du Ponant
- Retrouvez toutes les informations concernant les Iles du Ponant

(notamment, les bulletins Î-liens)

Créé en 1969, il est le deuxième parc naturel régional créé en France afin d'assurer la connaissance du patrimoine naturel et de participer à la gestion de l'entretien des espaces naturels.

Sur l'île de Sein, le PNRA gère actuellement le rapport de la Taxe Barnier, reversée à la Commune pour l'entretien des espaces naturels. Cette taxe est perçue sur le billet des passagers maritimes et les recettes sont affectées à la protection
de l’environnement (loi du 2 Février 1995)
.

Des interventions ponctuelles peuvent être organisées dans le cadre des Armorikales ou des Secrets du Parc (2012 : les oiseaux, 2013 : les plantes invasives)

Voir le site du Parc régional d'Armorique

 

Depuis septembre 2013, l'île de Sein a rejoint Molène et Ouessant dans la Réserve de Biosphère d'Iroise. De ce fait, celle-ci devient Réserve de biosphère des Iles et de la Mer d’Iroise. Ce label est une reconnaissance de l’Unesco afin d'aider à promouvoir un développement durable basé sur les efforts combinés des communautés locales et du monde scientifique. Actuellement, 13 réserves de ce type existent en France. Les réserves de biosphère sont des lieux choisis en vue de servir de lieux d’expérimentation de diverses approches de gestion intégrée de la biodiversité et des ressources terrestres, marines, côtières, ainsi que des ressources en eau douce. Les réserves sont aussi des sites d’expérimentation et d’apprentissage du développement durable. La surface totale est désormais de 99 149 hectares et compte 1 324 habitants.

Voir le site unesco.org

 

Premier parc marin en France, il a vu le jour fin 2007 après de nombreuses années d'opposition et de débats. Ses missions principales étant connaissance, protection et développement durable du milieu marin.


Actions du Parc marin sur l'Ile de Sein :

  • travail avec le comité des pêches d'Audierne et les pêcheurs de Sein sur le cantonnement de la langouste rouge sur la Chaussée de Sein afin d'en reconquérir les stocks.
  • marquage de langoustes et homards pour étudier leurs déplacements (2012)
  • soutien financier pour la mise en place de l'exposition "FRAG-îles" de Valérie Strullu, durant l'été 2009.
  • soutien financier pour la création d'une station d'affinage d'huîtres (création d'un emploi)
  • actions pédagogiques et de sensibilisation (accueil de classes de mer, découverte de l'estran et de la vie insulaire, diffusion gratuite de règlettes du pêcheur à pied et de fascicules sur les bonnes pratiques de la pêche à pied et le respect des tailles de capture)
  • suivi du champ d'algues (2008 à 2010) pour définir l'incidence de leur exploitation sur la repousse
  • suivi de la qualité des eaux, mettant en relief l'incidence des courants et des bassins versants (La Loire influe sur la qualité des eaux autour de l'île !)
  • photo-identification des phoques et dauphins afin d'évaluer leur population et leurs déplacements
  • comptage et suivi des oiseaux limicoles (depuis hiver 2010)
  • suivi du champ du blocs afin d'évaluer l'incidence des pratiques de pêche à pied (depuis 2011)
  • ramassage et suivi des macro-déchets (déchets venant s'échouer sur la laisse de mer) depuis 2010
  • suspension de l'exploitation des bancs de Kafarnao (ensemble de dunes sous-marines formant une barrière naturelle et protégeant l'île de Sein en "cassant" les grandes houles océaniques. Ces bancs furent de hauts lieux de la pêche sénane jusque dans la fin des années 1980). La population sénane s'oppose farouchement à la poursuite de l'extraction de ce sable coquillier.
  • contrôles, notamment de la pêche à pied et du respect de la règlementation spécifique de la pêche aux ormeaux dans les îles et îlots d'Iroise : pêche interdite du 31 mars au 15 septembre par coefficient de marée inférieur à 95 (voir en détails sur la page "faune")
  • "Dans le sillage des voix d'Iroise", reportage sonore de 23 séquences composées de témoignages saisis en direct sur les îles d'Iroise, à propos des thémes spécifiques de la vie insulaire et téléchargeables pour un parcours "accompagné" sur les îles...
  • parution du livre "De mémoire de Phares : témoignages des derniers gardiens de Phare en mer d'Iroise". Collecte et rédaction des témoignages par les équipes du PNMI, photographies de Jean Guichard
  Voir le site du Parc Naturel Marin d'Iroise

L’association « Port d’intérêt patrimonial » a été créée le 16 novembre 2011, à l’initiative d’une vingtaine de maires de communes littorales du Finistère, dans le but de protéger et de valoriser le patrimoine historique bâti de leur port.

L'île de Sein est le premier port labellisé au sein de l'Association (12 décembre 2013).

voir le site

Haut de page